Selon le directeur de H3O Richesses Humaines, Emmanuel Buée, le progrès et la réussite d’une entreprise se mesurent à la valeur de son capital humain. Faut-il encore savoir cultiver la valeur humaine.

 

Progrès et changement
Le développement d’une entreprise se fait dans un univers en perpétuel changement, ce qui oblige les entreprises à s’adapter constamment. Cependant, beaucoup d’entre elles ne réussissent pas à s’accommoder du changement. Et pour cause, une succession de petites ou grandes décisions qui rendent le changement, insurmontable. En effet, pour pouvoir s’adapter, il faut inclure une politique de changement au plus tôt dans la stratégie de développement, notamment pour savoir réagir en tant de crise. Le changement fait peur, car une transition de modèle économique, ou de production peut entrainer de fâcheuses conséquences sur la pérennité de l’entreprise. Mais le changement doit surtout être perçu comme une action positive, tant il est inéluctable. Il s’agit donc de cultiver une politique du changement, sans oublier que le facteur premier de la réussite est le capital humain…

 

Voir l’article